AsiaVietnamHanoi

You want motorbike ? You want Marijuana ?

Hanoi Travel Blog

 › entry 12 of 14 › view all entries
The Imperial Palace, in the Ho Chi Minh complex
Je me lève décidé à faire un tour à l’ancienne résidence d’Ho Chi Minh.

La journée commence par un événement qui aurait pu rester anodin. Entrant dans une petite épicerie, j'achète un paquet de gateaux. 33 000 Dong m'annonce le vendeur. Pas de chance pour lui, il s'agissait de mes biscuits favoris, dont je connaissais le cours comme un bon spéculateur connais le cours de ses actions. Oh, tant pis, c'est un peu cher, je lui déclare. OH OH OH attend, je suis désolé, je me suis trompé, c'est 17 000 Dong! (le vendeur a voulu me flouer en me faisant payer le prix qui en réalité était affiché pour le plus grand paquet). Je le remercie et me retire, sans biscuits, lui faisant remarquer que je n'apprécie guère ceux qui cherchent à surtaxer les étrangers.
In the streets of Hanoi


Cette expérience me fait vraiment réfléchir sur la façon de dépenser son argent lorsque l'on voyage dans des pays en développement. J'aurais pu négligement donner à ce vendeur 33 000 Dong (1.5€), c'est une somme dérisoire. D'ailleurs je suis sur que les memes biscuits couteraient plus cher au Carrefour de Chambéry. Hanoi comme de nombreux lieux touristiques, est malheureusement rongée de ces profiteurs. Réfléchissant à ce sujet, je me rends compte que le tourisme peut être un facteur de développement. D'ailleurs, il me semble que c'est un secteur d'activité qui profite bien à la population, lorsque l'on paie son repas dans un petit restaurant familial, ou que l'on tend la monnaie au chauffeur de taxi, le lien est direct. Il faut donc faire attention à qui l'on donne l'argent.
The railroad tracks leaving the city
Il me semble que donner à des compagnies nationales établies (par exemple quand on fait ses courses au supermarché), ou à des particuliers gagnent leur vie en exerçant une activité louable, et qui ne cherchent pas à gonfler leurs tarifs, c'est bien. Ca m'est arrivé de donner un petit supplément à ces derniers, d'arrondir au dessus, je pense que c'est un comportement juste.

Il y a un comportement que je ne supporte pas , c'est celui qui consiste à démarcher le potentiel client. A Hanoi, c'est permanent, entre les "Hello.. motorbike", les vendeurs de faux guides de voyage, de souvenirs, de babioles, de fruits, et les employés de restaurant qui vous enjoignent à vous asseoir à leur table. C'est une attitude aggressive, dérangeante, parce que la plupart du temps elle propose un service qui n’est pas désiré par le consommateur.
In a popular park
C’est forcer la vente, créer des besoins là où il n’y en n’a pas. Et c’est aussi très désagréable. Il ne se passe pas 2 minutes, et je le dit sans exagérer, sans que je n’entende un « Hello…motorbike ? » dans les rues du Vieux Hanoi. J’ai aussi remarqué que ce service n’était pas proposé aux Vietnamiens : manifestement, le but est de profiter de la présence d’étrangers pour se faire des marges juteuses. En conséquence, je me résous à ne JAMAIS accepter de telles propositions, quand bien même j’aurais besoin d’un chauffeur, quand bien même je chercherais justement un bon restaurant. Si j’avais donné ces 17 000 Dong au vendeur, il se serait dit : « ça n’a pas marché, mais j’aurais essayé. Et je ne repars pas sans rien ».
In the streets of the old Hanoi
En ne lui achetant pas ses biscuits, peut-être vais-je le faire réfléchir sur son comportement. De même que pour le motobiker qui aurait divisé son tarif par 10 en constatant que le client n’est pas tombé de la dernière pluie au Vietnam.

Bien sur, je n’évoque pas le cas de ceux qui, à l’oreille, vous glissent un « marijuana, cheap », ou même un « beautiful girl, with massage and everything ».

Ainsi, me dis-je, serai-je un acteur –un tout petit acteur, mais acteur quand même- d’un développement sein, qui ne récompense pas les manipulateurs. Bref, j’arrive sur le site consacré à Hô Chi Minh. Le lieu est appréciable, à l’ombre d’un parc. Malheureusement les explications manquent et le site perd de son intérêt sans guide, je le traverse en dilettante.

Un typhon m’empêche d’aller admirer la baie d’Halong demain. Celui-ci est annoncé avec imminence sur Hanoi, aussi ai-je fais mes valises et quitterai le Nord du pays demain matin, plus tot que prévu , et non sans une certaine précipitation, qui dans ces situations se mêlent d’insouciance et de sentiment de liberté. Je reviendrai.

Je profite de cette dernière après-midi pour m’immerger à nouveau dans l’atmosphère palpitante du vieux Hanoi.
Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
The Imperial Palace, in the Ho Chi…
The Imperial Palace, in the Ho Ch…
In the streets of Hanoi
In the streets of Hanoi
The railroad tracks leaving the ci…
The railroad tracks leaving the c…
In a popular park
In a popular park
In the streets of the old Hanoi
In the streets of the old Hanoi
In the streets of the old Hanoi
In the streets of the old Hanoi
In the streets of Hanoi
In the streets of Hanoi
Statue of Lenin
Statue of Lenin
Hanoi
photo by: mario26