AsiaVietnamVinh

Avis de typhon, fuyons!

Vinh Travel Blog

 › entry 13 of 14 › view all entries
This is what a Vietnamese Hard Seat Wagon looks like
Je retrouve les joies du train !

Le Nord du Vietnam comptant les heures avant l'arrivée du terrible typhon, je saute dans un train pour Hue.

Hue est une petite ville du centre du Vietnam (très proche de l'ancienne Zone Démilitarisée qui jadis coupait le pays en deux). Elle doit sa réputation a son héritage historique et culturel. Ancienne capitale du pays, elle abrite notamment l'ancien palais impérial, et de nombreuses tombes royales.

J'ai choisi de faire le trajet de jour, 14 heures de voyage. Bien qu'il existe des trains de nuit, je suis curieux de voir à quoi ressemble le paysage le long du trajet, de voir comment la géographie évolue. Pour moi, cela fait aussi parti du voyage. Et puis voyager de jour est un moyen excellent pour rencontrer des locaux.
This is a quite common landscape in Nothern Vietnam
En Chine, je n'ai jamais pris le train sans que plusieurs personnes viennent me tenir conversation. J’ai un billet « Hard Seat », nous sommes assis sur des sièges en bois. ça pique les yeux à l’entrée dans le wagon, mais en fait le confort est tout à fait acceptable.

Je voyage sur la fameuse "ligne de la réunification", qui relie Hanoi à Ho Chi Minh City. Les trains mettent entre 33 et 41 heures a atteindre destination, le TGV n'a pas encore exporté ses savoirs au Vietnam.

Les trains Vietnamiens sont plus propres que les trains Chinois. Certes, l’habitude de laisser trainer avec négligence emballages usagés ou vieux journaux persiste, mais les coups de balais sont plus fréquents.

Certains Vietnamiens passent le temps en dormant … sur une simple paillasse posée sur le sol, se glissant sous les sièges et entre les jambes des voyageurs.
The Reunification Train!
Une attitude plutôt curieuse. Autre habitude très Vietnamienne : celle de se déchausser. On exhibe des pieds souvent poussiéreux, on les laisse trainer sur le dossier des sièges, et aussi, sans scrupules, sur les accoudoirs et les repose-tête.

Des écrans distraient les voyageurs en diffusant des programmes populaires. C’est amusant, à regarder les chaînes Vietnamiennes, on retrouve un peu la même ambiance que sur nos chaines nationales dans les années 1970. Le retard technique est frappant. Des clips musicaux défilent. Comme en Chine, les artistes nationaux de Pop sont très appréciés.
Comme en Chine, on m’adresse très vite la parole. D’abord un employé du train qui, profitant d’une pose dans son service, vient s’asseoir à côté de moi.
The Vietnamese flat and the Soviet Union one floating on top of a town's train station
Puis un groupe d’adolescents sur le chemin des vacances, dont une fille parlant un français tout à fait correct.

Les Vietnamiens parlent en général beaucoup mieux Anglais que les Chinois. En Chine, mis à part les étudiants et ceux dont la profession touche au tourisme (de l’employé de grand hôtel au vendeur de fausses Rolex), il est rare de rencontrer des anglophones. Nombreux sont ceux qui ne disposent que de bribes d’anglais, souvenirs scolaires lointains, que le manque de pratique a érodé. Baragouiner le chinois aide énormément : pour prendre le taxi, acheter un billet de train ou de bus, demander son chemin, etc... Au Vietnam, le voyageur anglophone a moins de soucis à se faire. Nombre de Vietnamiens parlent un anglais certes médiocre, mais un anglais pratique (par exemple, tous les vendeurs que j’ai rencontré ont su me dire leur prix en anglais).
A lost spot in the countryside, between Vinh and Hue
Par contre, leur prononciation est souvent mauvaise �" la langue Vietnamienne possède des sons très éloignés des langues européennes. Pas de problème pour acheter un billet de train à la gare, au guichet on parle anglais. Aussi, un nombre important de Vietnamiens ont des connaissances de chinois ou de français. En Chine, a part le Mandarin et un petit peu l’Anglais, c’est le désert de Gobi. Il faut chercher parmi les étudiants des universités d’élite ou des universités de langue pour trouver quelques étudiants disposant de ressources en Français. Hors de ce cercle j’ai rencontré une seule personne, après 5 mois de vie en Chine, qui ait des connaissances de Français.

Une telle différence m’a surpris, je me l’explique par l’histoire - le passé colonial et la guerre avec les États-Unis - , le tourisme, le fait que le Vietnamiens soit une langue moins « forte » que le Chinois (un peu de la même façon qu’en France, fier de notre langue, nous parlons mal l’anglais, au contraire de la Suède dont la jeunesse maîtrise Shakespeare), et sans doute, bien sur , des systèmes d’éducation différents.
A small train station in the countryside of Central Vietnam


Dans le train, je suis assis à côté d’Anh Anh, une Vietnamienne de 25 ans. Elle aussi m’adresse la parole, elle m’apprend des mots de Vietnamien avec un enthousiasme remarquable, elle rit de bon c�"ur à mes nombreux écarts de prononciation. A mon tour, je lui apprends quelques mots de français, nous rions beaucoup et ne voyons pas le temps passer. Le train s’arrête dans une petite ville, elle me fait signe de descendre. Le petit marché qui se tient là nous offre quelques délices culinaires dont le Vietnam regorge. Emballé dans plusieurs couches de feuilles de bananier, un pavé de riz collant, enfermant un petit bout de viande tendre. Les feuilles imprègnent le riz, le met est délicieux. Suivent des petits gâteaux composés de deux fines couches circulaires d’une galette probablement à base de riz, séparées par des cacahuètes disposées en cercle, et collées aux galettes par du caramel. Plutôt riche, voila un snack original.

J’arrive à Hué à la nuit tombée. Les inusables chauffeurs de taxi mobylette, escortés d’employés de « hotel very cheap, for you my friend » font ronde autour de moi, espérant sans doute finir la journée sur un gros coup.
bernard69 says:
passionnant ton blog et cerise sur la gâteau en Azerty:))
Posted on: Jul 26, 2010
Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
This is what a Vietnamese Hard Sea…
This is what a Vietnamese Hard Se…
This is a quite common landscape i…
This is a quite common landscape …
The Reunification Train!
The Reunification Train!
The Vietnamese flat and the Soviet…
The Vietnamese flat and the Sovie…
A lost spot in the countryside, be…
A lost spot in the countryside, b…
A small train station in the count…
A small train station in the coun…
Vinh
photo by: sweettangerine