AsiaChinaXi'an

Mini - Et patati et patata 2

Xi'an Travel Blog

 › entry 13 of 65 › view all entries
Sur le mur de Xi'an
Mini suite de patati et patata.

It's a money thing:
Le contraste de niveau de vie entre les gens est frappant. Certains vivent dans une opulence évidente, d'autre dans une classe moyenne, d'autre dans une pauvreté triste. On a vu des gens qui vivait dans pas plus grand que mon garde-robe. 2 lits supperposés, le linge en dessous pèle-mèle et une porte. C'est tout. Pas de cuisine. Pas de salle de bains. Juste une place pour dormir. Et la porte a coté, c'est une histoire completement differente. La vie est ainsi faite et pas tout le monde peux tout avoir.

Traversé la rue ou le chaos réinventé:
J'anticipais un challenge a traverser les rues au Vietnam mais pas en Chine. La découverte ne s'est pas fait attendre. La règle semble etre: le premier/plus rapide/plus gros passe quand il le veut bien.
Essayez de deviner que peux bien etre cet objet.
And they brake for no one or anything. Lorsque que tu traverses il faut que tu regardes PARTOUT et que tu mefies des velo, velo electrique (que tu n'entends jamais venir), scooters, tuk tuk, mulets (je vous jure je n'ai jamais vu autant. Ok pas en ville mais bon), pseudo-tracteurs, bagnoles et camions. Tous ce beau monde s'entremèles joyeusement. Il en a souvent 1 a contre-sens, 1 qui essai de couper pendant qu'un autre se park en double. Le moindre moment d'inattention résulte avec une rencontre surprise avec un véhicule. J'ai bien failli etre écrapoue une multitude de fois. On fini toujours par s'éviter mutuellement mais jamais ils ne ralentissent. Souvent ils semblent meme faché que tu les ai ralentis dans leur course. Et meme si la lumiere en rouge, tu ne peux jamais te fier qu'ils vont arreter.
Les lumieres et autres signalisations routieres sont percus plus comme des suggestions que des obligations...

Because we all have to go someday:
Les toilettes, pour l'instant, sont en général plutot correcte. Je me suis étonnament facilement habitué au Squat (vous savez... le trou dans le plancher). J'aime bien le concept dans les endroits publics... Tu ne touches a rien et rien ne te touche. Ok ça prend un minimum de visou et souvent le plancher est atrocement dégoutant mais en roulant le bas des pantalons ça va. L'important c'est de TOUJOURS avoir du Papier-fesse avec soi car il n'y en a pratiquement jamais (et c'est une garantie de fraicheur car tu le fournis et personne d'autre a mis ses mains sales dessus... ;) ). Il y a beacoup de toilettes occidentale, en particulier dans les hotels et les grandes villes. La pire que j'ai vu c'est celle avec une tranchée commune. Au moins il y avait des murs et une porte mais c'est un grand partage organique. Le plus grand dilemme que j'ai rencontré c'est le truck stop qui a 2 toilettes. Une qui n'a pas de porte et l'autre dont le plancher (et je vous épargne l'horreur de la description) est grandement souillé. Dammed if you do. Dammed if you don't. D'ailleurs il y a des toilettes publiques partout. C'est vraiment pratique. D'accord l'odeur n'est pas toujours euh... satisfaisante mais pour les urgence c'est génial! EDIT: J'oubliais... Le papier ici ne se flush pas. Probleme de tuyauterie en Chine. Il faut le jeter, quelque soi son état, dans la poubelle a coté de la toilette. C'est plutot perturbant.


Suivez nos aventures a Shanghai dans un écran près de chez vous très bientot.

Tourlou.

Miss Ylang Ylang

Moment cocasse: Le mek qui nous conduit a la grande muraille trouvait que la bagnole de police en face de lui n'allait pas assez vite a son gout. Alors il l'a collé au cul et a klaxonné comme un fou pour finalement le doubler par la droite... surreel!



Doctor_Who says:
ATTENTION

UNE EXPOSITION CONTINUE A M. MING ACCROIE LE RISQUE DE PROPOS SCATOLOGIQUE.

Iz...you are infected.

(et en passant, bravo, tu sais maintenant viser. prochain niveau: etre capable d'ecrire ton nom dans la neige)
Posted on: Apr 02, 2007
Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
C'est notre derniere journée a Xi'an. On quitte pour Shanghai dans l'apres-midi.

La vieille partie de Xi'an est rectangulaire et entouré d'un haut mur et de douve. Nous somme allé nous promener sur celui-ci. Il a été restauré mais il reste quand meme interessant. Et c'est une façon differente de voir la ville au dessous. Sur le mur, il y peu de gens et c'est tranquille (ce qui est plutot rare ici). Il y a plusieurs tours de guet et batiments tout au long du mur. Un des batiments était déverouille. Tout heureux, on s'elance au 2e etage pour tomber sur un squatter qui sentait le fond de baril... on a pas insister. Et tant pis pour la vue.

On s'est ensuite payer le meilleur déjeuner que nous avons eu en Chine jusqu'a présent. Mium. J'en bave juste a y penser (pavlov style). C'est une soupe avec des nouilles de riz, qques morceaux de boeuf, le tout recouvert de morceaux de pain dur. Et le bouillon... oh. Ça parait bizarre mais c'était vraiment bon. C'est servi avec de grosses gousses d'ail marinée. Bon ok l'ail c'était un peu dur sur l'estomac le matin mais en chine on fait comme les chinois. C'est d'ailleurs ce principe qui a poussé Martin a se commander un biere avec son déjeuné comme les gars de la table d'a coté.

Les distances en chine sont grande. Les temps de transport le sont aussi. Montreal-Québec prend environs 3h. Ici la meme distance peut en prendre en moyenne 8h... ou plus... On donc décider de se payer un luxe. On s'est pris 2 billets d'avion pour Shanghai. Entre 20 heures de train ou 2 heures d'avion pour 100$ canadien taxe inc. on a pas hésiter trop longtemps. On voulait aussi arriver vendredi a Shanghai pour profiter du weekend avec le copain de Martin qui nous accueille.

Le vol a été retardé mais ça tellement value la peine! Quel service! J'ai jamais un aussi bon service dans un avion de ma vie! Et pour une fois nous ne sommes pas arrivé frippé et cerné beyond recongnition a destination.

Arrivé en ville, on s'est un peu égaré et on a fini par marché un bon 40 minutes chargé comme des mulets avec notre sac-maison-mobile. On a finalement trouvé la maison de J-F.

Une bonne nuit de sommeil et nous sommes prêt pour Shanghai, la grande.

Miss YY

Moment cocasse: On attend patiemment notre vole a l'aéroport. Il y a des télé qui passe des émissions. Tout d'un coup on remarque que les personnages sont caucasien et que ... oh... ils sont déguisé en policier de montréal... euh... avons-t-on changer de pays sans le savoir? Et non, il passe vraiment des émissions a sketch appelé OOOOPS. Québec style. Et en plus les chinois qui la regarde rigole. Spécialement dans les sketch de police. Vraiment innatendu. Et bizarre!
Sur le mur de Xian
Sur le mur de Xi'an
Essayez de deviner que peux bien e…
Essayez de deviner que peux bien …
Xi'an
photo by: Deats