AfricaEgyptSuez

amulette olfactive entre les deux continents

Suez Travel Blog

 › entry 5 of 9 › view all entries

Une odeur de petrole persistante, un vieil hotel poussiereux et delabre, une reception stupefaite de me voir demander une chambre pour la nuit.

Suez.

Suez et ses raffineries.

Je suis passee par hasard,en coup de vent. Arrivee a la tombee de la nuit, j'ai entrevu ses grandes allees fleuries et ses immeubles carres, ses centres commerciaux et ses passants nonchalants.

Il est des lieux ou on voudrait rester mais on ne peut pas. Des lieux connotes, theatres involontaire d'enjeux et de desenjeux, qui, avec le temps, se decolorent. Villes pastelles, paysages pastels, gens pastels.

J'aurais aime rester mais l'odeur de petrole m'a fait fuir. Insidieuse, elle m'a cernee de partout. Elle est entree dans l'hotel, dans ma chambre, par la porte, par la fenetre, par la clim, par les trous. Elle s'est posee sur les murs, dans les coins, sur les draps, sur moi, bientot. Sans que je sache comment exactement, une couche brunatre, melange de sable et de suie, a recouvert mes mains.

Je les ai imaginee rire et se moquer de moi, ces particules volatiles hermetiques au savon qui s'engouffraient dans mes poumons...

Il est des villes forteresses, des enceintes hautes comme des chateaux, des fosses profonds comme des nilometres. Il est des amulettes protectrices, qui eloignent de vous toute influence nefaste, et vous permettent de persister, vaguement.

Suez, protegee par une senteur.

Je ne garderais qu'un souvenir olfactif de mes douzes heures ici.

 

Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
Suez
photo by: Chokk