Soif

Caicara cel Orinoco Travel Blog

 › entry 26 of 30 › view all entries

Ah tiens Sam s´est arrêté. Qu´est ce qui se passe ? Ah merde ton dérailleur est tordu ! Non non n´essaye pas de le détordre comme ça. Ah ok donc maintenant il est cassé. Bon. Reste plus qu´à avancer jusqu´à la prochaine grande ville avec la chaîne en prise directe....Heureusement que le chemin n´est pas trop mauvais et plat. Seul petit bémol, par ici c´est sec. D´ailleurs un matin le monsieur chez qui on avait logé nous a dit de ne pas remplir nos gourdes dans les sorte de petites lagune saumatres parce qu´il y a des anacondas. Des anacondas ? Et bien euh merci de l´info, ça peut toujours servir....Sec ou plutôt vide. Vide d´eau, de gens, d´arbres. Seule de l´herbe, qui parfois brûle. Et des intersections inconnues bien sûr.

..qui nous menerons à vivre un sale épisode. Notre obstination et nos espoirs tétus nous mènerontin de tout quelque peu perdus sans eau et peu à manger. Nous décidons d´abandonner les affaires et de faire demi tour. Sauf que la loi de Murphy entrant dans la danse Sam explose son vélo. Je me retrouve donc en plein milieu de nullepart et de la nuit à laisser Sam aller chercher de l´eau avec mon vélo. Après une nuit entière à pédaler (100 et qq bornes) il reviendra au matin avec un peu du précieux liquide....hum, goût chloré. Ereinté, je le laisse là et pars à mon tour chercher une voiture qui pourrait nous ramener sur la bonne voie. Journée hallucinante à entendre des gens me dire qu´ils n´ont pas le temps d´aller chercher mon pote qui est en train de crever de chaud, de faim, de soif.
Soi disant qu´on se serait fourré près d´un terrain d ´atterrissage clandestin de colombiens...bref finalement je trouverais un gars qui voudra bien faire un détour. Nous retrouverons de nuit Sam déshydraté et faible. Mais bon c´est pas fini, faut encore aller chercher nos affaires qu ´on avait laissé plus loin...et bien sûr ça passe pas avec une voiture. Encore un effort...A bout de force nous arriverons quand même au bout de la nuit à destination, à savoir Pureto Riquena. Petit village non loin de l´Orinoco. Alors bien entendu, l´eau que nous avions bu étant plus que douteuse nous resterons 1 semaine ici à récupérer. Faut dire que le Sam s´est tapé une sacrée fièvre. Milles mercis au passage aux villageois qui nous ont aidés à reprendre pied ! Mais bon c´est pas tout ça on un vélo à réparer nous ! Petite session barque dans les rivières et nous voici de l´ordre côté du géant Orinoco. Petit session bus et nous voilá dans une ville ! Bon bien sûr ils n´ont pas la pièce. Qu´importe. Un poste à souder, un vieux morceaux d´alu et un peu de foi dans l´improbable nous offrirons une pièce faisant l ´affaire. Du grand n´importe quoi mais bon ça roule.

Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
Caicara cel Orinoco
photo by: zavkhan