Poco a poco

Anaco Travel Blog

 › entry 24 of 30 › view all entries
Nous voilà sur la pire montée de ma vie. Alors on nous disait que ça serait impossible avec nos vélos. Alors oui, tout droit c´est impossible mais en faisant plein de zigzag et en suant 20 litres d´eau c`est possible. Quel bonheur d´arriver en haut et de voir un paysan venir vers nous et nous offrir un paquet d´oranges fraìchement ceuillies ! Nous sommes maintenant dans les hauteurs et pouvons profiter des magnifiques paysages...pas pour longtemps. Le vélo de Sam déconne. Premier problème d´une très longue série... très longue...Il retourne donc en stop à San Antonio dans l´espoir de réparer. Pour ma part je me fais inviter chez un paysan du coin qui me régalera de ses ananas et café ! Sam de retour, le vélo pseudo réparé, nous passerons la soirée avec les gens adorables du coin avec lesquels d´ailleurs nous joueront de la guitare et aux dominos !
Nous reprenons la route.
Les montagnes sont belles, la route est splendide avec notamment ses passages à gué. Aucun traffic, des gens sympathiques, des fruits, du café. Que demander de plus ? Les jours passant nous descendrons finalement pour la plaine. Le changement est brusque: les montagnes étaient verte, ici la plaine est sèche, on peut voir des cactus quelquefois. Reste que nous vivons bientòt notre première soirée "Foobalito" ! Ca joue bien par ici...J´essaye de garder l´honneur français sauf malgré ma fatigue...Egalement première fausse-route. Je dis première parce que ca ne sera pas la dernière....
Ah enfin une fameuse "route en pointillé" de notre carte empruntable...sauf qu´elle débouchera sur une voie rapide. Cul de sac, pas le choix...nous voilá à rouler sur cette route à nous faire doubler par des voitures et camions passant à je ne sais quelle vitesse et Sam derrière qui porte en drapeau blanc pour prévenir de notre présence.
..court mais intense. En fin de journée la fameuse turista viendra frappé à ma porte...elle reviendra souvent d´ailleurs ! Heureusement que des gens impressionés par notre périple nous prêterons leur maison. Normal.
Une bonne nuit de sommeil réveillé trente fois par les coqs (comme d´hab) nous voilà parti pour la ville d´Anaco. Eh oui il est temps car le vélo de Sam commence sérieusement à déconner. Faut réparer !
Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
Anaco
photo by: zavkhan