Lumieres !

Le Marin Travel Blog

 › entry 17 of 30 › view all entries

Parti le 28 novembre on ne manquera pas avec Sam (un globe trotter neo zelandais qui partage l´aventure avec nous) d´embrasser un arbre avant de larguer les amarres...c´est pas demain la veille qu´on risque d´en revoir un ! Ca y est les amarres sont larguees...18 jours de bleu nous attendent. Et les journees se suivent et se ressemblent, je perds la notion du temps. C´est quoi la date aujourd´hui ? C´est quelle heure la finalement ? La mer devant, derriere, le ciel autour, tous les jours. On croirait etre tout le temps pose au meme endroit. Pourtant le GPS le confirme,  on avance ! Et puis l´ocean n´est pas si desertique qu´il y parait. La houle est bruyante, les nuages sont parfois charges de pluies et d´eclairs et puis bien sur les dauphins sont une fois de plus au rdv, ainsi que les poissons volants par milliers.

D´ailleurs je sais pas ce que je leur ai fait a eux mais y´en a un qui a quand meme reussi a se cogner contre mon dos durant un de mes quarts et un autre a rentre dans ma cabine par le hublot que j´avais laisse entre- ouvert ! Les enfants aiment a jouer avec les poissons volants echoues sur le pont. C´est marrant de voir comment ils ne se rendent pas compte de ce qu´ils sont en train de vivre. En fait je dois les remercier puisque de par leur presence leur mere a tenu a ce que tous les repas soit equilibres...autant dire qu´on a mange comme des rois ! Surtout les jours de peches ! Le reste du temps on lit, on joue, on parle, on chante, on lit, on parle, on dort, on scrute, Sam souffle dans son harmonica, je gratte ma guitare,  et puis il y a eu ce jour ou le vent n´etait pas au rdv mais les dauphins l´etaient alors on s´est jete a l´eau avec Sam et la.
...et la au beau milieu de nullepart, on ouvre les yeux sous l´eau. J´ai alors compris l´expression le Grand Bleu. Du bleu sans dimension. Unique. Unique aussi l´arc-en-ciel nocturne que j´ai vu. Oui je confirme un arc-en-ciel nocturne du a la lune et a des nuages de pluie. Certes le degrade etait de gris mais l´arc etait la. Magistique !

Samedi 15 decembre. Je dors. Rachel vient me reveiller. Il est quelquechose comme minuit. Je sors. La tete dans le ...  Je regarde. Des lumieres. Tout simplement des lumieres qui dessinent les contours d´une ile. Pas de cris, pas de bonds, juste de la joie. Emotion assez indescriptible qui a elle seule justifie la traversee. On rentre dans la baie, on jette l´ancre et la retour a la realite humaine. Au loin la musique du club med local nous acceuille avec la musique des bronzes ! ;)... On sait pas trop quoi dire, on realise pas je suppose, alors on part dormir...sur un bateau qui ne bouge pas, enfin !!! :)

Join TravBuddy to leave comments, meet new friends and share travel tips!
Le Marin
photo by: zavkhan